Colloque "Faut-il réformer le droit des obligations luxembourgeois?" Luxembourg, jeudi 22 novembre 2018

A un moment où la France a adopté une importante réforme de son droit des obligations, et où la Belgique s’apprête à faire de même dans le cadre d’une refonte générale de son Code civil, le Luxembourg, troisième pays à avoir conservé le code de 1804 comme base de sa législation civile,  se trouve confronté à la question de savoir s’il doit, lui aussi, procéder à une réforme similaire, et, si oui, quelles voies il doit suivre dans cette réforme. Doit-il coller au plus près au système français qui lui servait jusque- là principalement de modèle ? Doit-il, compte tenu du contexte luxembourgeois spécifique, choisir sa propre voie, en combinant des solutions issues des réformes française et belge avec des solutions venues d’autres traditions, et en s’inspirant éventuellement des textes internationaux et des projets européens ?

Pour tenter de répondre à ces questions, la Faculté de droit, d’économie et de finance de l’Université du Luxembourg, en liaison avec la Pasicrisie luxembourgeoise,  le Barreau du Luxembourg  et le groupe luxembourgeois de l’Association Henri Capitant, organise un colloque international les 22 et 23 novembre 2018.